C’est nouveau… Le domaine arrive sur booking.com !

Le Domaine de Saint-Paul est un lieu situé à Saint-Rémy-Lès-Chevreuse dans un cadre naturel et préservé où vous pouvez organiser tous vos évènements professionnels et privés, ou même installer vos bureaux !

Pour compléter et parfaire notre offre actuelle, nous mettons à compter du mois de mars, une quarantaine de chambres de notre Hôtel Le Pavillon à disposition : les vendredis et samedis uniquement pour les saint-rémois et les communes alentours de la Vallée de Chevreuse.

Dorénavant, pour tous vos évènements familiaux, mariages, anniversaires ou simplement accueillir quelques invités, nous proposons une solution d’hébergement pour loger votre famille, vos amis… Un coin snack en libre service est mis à disposition avec quelques collations sucrées et des boissons si besoin.

Vos déjeuners et dîners seront à réserver en ville ou aux alentours… Quelques bonnes tables peuvent vous être conseillées !

Donc, si vous êtes en déplacement pour des raisons professionnels ou privés, ou avez tout simplement envie de découvrir notre belle vallée, n’hésitez plus à louer une, deux, trois chambres…

C’est simple, rendez-vous sur le site www.booking.com , et hop le tour est joué…même le paiement se fait en ligne, quel bonheur !

Nos + : Parking sur place, lieu gardienné 24h/24 et 7J/7

Notre recette insolite de Pâques : foie gras poire-chocolat !

Retrouvez la vidéo complète de cette recette sur notre chaîne YouTube : https://youtu.be/9LUMPvzDclE

Ingrédients pour 6 personnes

  • 1 lobe de foie gras 

  • sel et poivre du moulin

  • 10 cl Noilly Prat  

Pour le chutney de poire chocolat 

  • 2 poires

  • 1 oignon rouge

  • 10 cl vinaigre de cidre 

  • 1 cuillère à café de 4 épices

  • 20 g de chocolat noir

Pour le dressage :

  • Crème de vinaigre balsamique

  • Poudre de cacao noir

1. Sortir le foie gras du réfrigérateur 1h avant de le travailler et le mettre à dégorger dans un mélange de lait et d’eau (pour les plus sanguins). Préchauffer le four à 100°C.

2. Séparer les 2 parties du lobe. Pour la plus grosse partie, l’ouvrir en 2 avec les doigts dans le sens de la longueur, tout en écartant le foie gras sur les bords. Enlever la veine principale en forme de Y en partant de la base du foie, et finir avec la 2e veine qui se trouve sous la première.
Pour la plus petite partie, les 2 veines sont également l’une au-dessus de l’autre, mais en forme de X. Progresser de la même manière que pour le premier morceau.

3. Préparer l’assaisonnement du foie gras en mélangeant le sel et le poivre du moulin.
Assaisonner les morceaux de foie avec 16 g d’assaisonnement au kilo. Laisser l’assaisonnement se dissoudre sur le foie en utilisant le Noilly Prat. Laisser mariner plus ou moins longtemps selon la force souhaitée. 

4. Tasser le foie dans des moules et le cuire au bain-marie (50°C à cœur) dans un four à 100°C pendant 40 à 50 min environ. Pour vérifier la cuisson (50° à cœur), utiliser la pointe d’un couteau, qui doit être tiède au toucher.

5. Laisser ensuite refroidir à température ambiante, enlever la graisse et laisser refroidir complètement au réfrigérateur en disposant un poids sur le foie (par exemple des haricots blancs, à retirer avant dressage).

Pour le chutney

1. Éplucher et couper en cube les poires et les oignons, 

2. Dans une casserole, faire revenir les oignons et les poires dans le beurre,

3. Ajouter les 4 épices et déglacer avec le vinaigre de cidre, 

4. Ajouter le chocolat et laisser cuire 1 min afin de le faire fondre.

5. Retirer du feu, mixer le tout et laisser reposer au frigo une journée.

Dressage de l’assiette

1. Tracer 2 traits de crème de vinaigre balsamique au milieu de l’assiette,

2. Mouler à l’aide de 2 cuillères une quenelle de chutney et la disposer sur l’assiette,

3. Déposer une tranche de foie gras,

4. Saupoudrer de cacao noir sur un côté de l’assiette.

Bon appétit et Joyeuses pâques à tous !

Retrouvez la vidéo complète sur notre chaîne YouTube : https://youtu.be/9LUMPvzDclE

MARS AU BALCON ET SUR LES TERRASSES !

Les premiers bulbes et les bisannuelles apportent de la gaieté dans les potées et jardinières dès le mois de mars ! Les plantes hivernées dans un local abrité peuvent être taillées et progressivement arrosées afin de retrouver leur place très bientôt et compléter le tableau des floraisons. 

Voici nos quelques conseils pour démarrer la saison : 

1/ Anticipez 

  • Mettez vos bulbes de dahlias ou de bégonias tubéreux, d’arums et de cannas dans une caissette de tourbe humide dans un endroit abrité du gel et à la lumière pour démarrer leur végétation. 

2/ Entretenez 

  • Nettoyez vos jardinières avec de l’eau de javel et rincez-les abondamment avant d’y installer de nouvelles plantes. 
  • Fixez solidement les jardinières au balcon surtout si celles-ci dépassent côté rue. 
  • Rabattez les touffes de vivaces à 20 cm du sol. 
  • Taillez les bambous. 
  • Taillez puis rempotez les fuchsias et les géraniums lierres à la fin du mois. 
  • Pour ceux qui ont cette variété de plantes, taillez les lantanas et les plumbagos pour qu’ils se ramifient. 
  • Rempotez les plantes à l’étroit dans leurs pots. 

3/ Plantez 

  • Plantez les violas tombants en suspensions pour profiter de leurs cascades fleuries. 
  • Confectionnez des jardinières très « nature » avec des pâquerettes et des myosotis en fond de décor. 
  • Plantez les grimpantes dans de grands bacs le long des murs : clématite, chèvrefeuille et lierre peuvent dès à présent être installés. 
  • Plantez les bulbes de glaïeuls dans de longs bacs à l’abri. 
  • Plantez une jardinière de plantes aromatiques. Placez en plein soleil et n’oubliez pas de bien arroser les premières semaines pour assurer la reprise. 

4/ Protégez 

  • Maintenez les protections hivernales sur les plantes tropicales. 

5/ Semez 

  • Semez des pourpiers directement dans les jardinières en plein soleil. 
  • Semez en mini serre chauffée les graines de plantes annuelles comme les impatiens, les ipomées, les balsamines et les œillets d’inde. 

Il y a déjà de quoi faire… Une saison jardinage qui démarre sur les chapeaux de roue !

Le tri des biodéchets devient obligatoire…en 2024 !

Depuis le 1er janvier 2024, vous devez dorénavant jeter vos biodéchets dans un composteur individuel ou collectif. Cette mesure a pour but de lutter contre le gaspillage alimentaire, et de réduire les déchets polluants.  

Ce dispositif concerne tous les foyers français sans distinction, mais elle s’applique aussi aux milieux professionnels.  

Elle est d’ailleurs déjà appliquée depuis plusieurs années dans de nombreux secteurs (agroalimentaire, grande distribution, restauration…). La nouvelle loi 2024 prévoit toutefois un renforcement de la mesure, ainsi que son élargissement à toutes les entreprises, quelle que soit leur activité. 

Où et comment composter ses biodéchets ? 

  • Si vous disposez d’un jardin, le mieux est d’installer un composteur individuel gros volume. Après quelques mois, le compost formé pourra être utilisé directement dans votre jardin pour enrichir vos sols et ainsi alimenter toutes vos plantations.  
  • Si vous vivez en appartement, vous pouvez vous équiper d’un composteur de cuisine. Les lombricomposteurs et les bokashis (venus du Japon).  
  • En revanche, si vous ne souhaitez pas conserver de compost chez vous, utilisez une petite poubelle à compost ou « bio-seau », afin de récolter vos déchets de cuisine avant de les évacuer dans un composteur partagé et mis à votre disposition dans les espaces collectifs. 

Quels déchets doivent être obligatoirement compostés ? 

Les déchets de cuisine sont les premiers concernés par le compostage obligatoire instauré en 2024. 

Compostez prioritairement : 

  • les déchets humides, tels que les épluchures de légumes et de fruits, les filtres et le marc de café, les sachets de thé (ou de tisane) ;  
  • certains déchets secs, comme les boîtes d’œufs en carton.  

Notez qu’il est déconseillé d’introduire des matières d’origine animale (viande, poisson, produits laitiers…) dans votre compost. Celles-ci se décomposent difficilement, et engendrent des odeurs et des nuisances. 

En ce qui concerne les déchets verts provenant de l’entretien du jardin (herbes, feuilles mortes…), ils ne sont pas concernés par cette mesure. Ceux-ci doivent donc toujours être déposés dans votre déchetterie. 

BON A SAVOIR : 

N’hésitez pas à déposer une demande auprès de votre commune afin de profiter d’un composteur à moindre coût (voire même gratuit). 

Alors, n’attendez plus pour vous équiper ! 

TOUT SAVOIR SUR NOS OFFRES SEMINAIRES EN RESIDENTIEL… 

Pour un séjour efficace en immersion totale, optez pour nos offres séminaires en résidentiel ! Le Domaine de Saint-Paul propose 2 formules adaptées à vos besoins : 

1/ Forfait Le SEPT – TARIF à 203,00 € HT / personne 

– Salle plénière 
– Pauses en continu 
– Déjeuner en libre-service au restaurant le SEPT 

– Dîner au restaurant bistronomique La Rotonde 
– Hébergement single 
– Petit-déjeuner buffet 

2/ Forfait La Rotonde – TARIF à 216,00 € HT / personne 

– Salle plénière 
– Pauses en continu 

– Déjeuner et dîner au restaurant bistronomique La Rotonde 
– Hébergement single 
– Petit-déjeuner buffet 

Des arguments pour vous donner l’envie de choisir notre Domaine ? Voici quelques-unes de nos prestations : 

– Salle de réunion à la lumière du jour, entièrement équipée et aménagée selon votre cahier des charges. 

– Pause en continu en formule buffet : boissons froides et chaudes, viennoiseries, pâtisseries fait maison, fruits frais de saison. 

– Offre de restauration en libre-service assis ou bistronomique à table 

– Espaces extérieurs dédiés pour vos team-buildings 

– Hôtel 88 chambres avec vue sur le parc et parking privatif 

Au Domaine de Saint-Paul, toutes nos équipes sont à votre écoute, donc si vous préférez concevoir votre séminaire sur mesure, c’est également possible ! 

Contactez-nous : seminaires@domainestpaul.fr ou 01.30.85.22.22 

TOUT UN ART… LA TAILLE DES ROSIERS !

La taille s’effectue généralement fin février – début mars, lorsque les gelées ne sont plus à craindre.  
Cependant, le type et la période de taille à laquelle elle doit s’effectuer va dépendre de la variété du rosier. Quelle que soit celle-ci, les bois morts et les branches chétives seront soigneusement supprimés. 

  • Rosiers grimpants non remontants, type wichuraianas 

Ces rosiers seront taillés en juillet à la fin de leur floraison. L’opération consistera à tailler toutes les inflorescences à 4 ou 5 cm de leur point d’insertion.  

  • Rosiers grimpants remontants 

La taille sera effectuée selon les régions de fin janvier à fin février pour les régions les plus froides. 
Il faudra éliminer 1 ou 2 branches charpentières les plus anciennes. Les rameaux qui ont porté des fleurs seront coupés à 4 ou 5 cm de la branche charpentière.  

  • Rosiers buissons à grandes fleurs et fleurs groupées 

Ces rosiers sont taillés à la même époque que les rosiers grimpants remontants.   

– Pour les rosiers très vigoureux, les branches seront coupées à 35 ou 40 cm du sol, en conservant les cinq ou six plus beaux rameaux.  

– Pour les sujets moins puissants, les branches seront coupées à 15 ou 20 cm du sol. 
En fin de floraison, en novembre, on peut égaliser les massifs de rosiers en coupant les branches à 65 ou 70 cm du sol.  
– Pour les hybrides non remontants, la taille doit être effectuée en juillet, à la fin de la floraison. Ce sera une taille haute, 60 ou 70 cm, ces variétés donnant des fleurs sur bois de deux ans. 

  • Rosiers arbustes et couvre-sols 

Ces rosiers très performants ne demandent que peu d’entretien ! 
Tous les 3 à 4 ans, il faut enlever à partir du sol les rameaux les plus anciens et supprimer environ une branche sur trois.

  • Rosiers miniatures 

Ces rosiers de petit développement seront raccourcis chaque année au 2/3 de leur hauteur. 

Nos jardiniers vous ont donné toutes les opérations pour avoir de beaux rosiers, plus d’excuse ! 

A vos sécateurs ! 

Une biodiversité préservée au Domaine !

L’espace naturel et protégé du Domaine de Saint-Paul accueille de nombreux pensionnaires toute l’année : de multiples sortes d’oiseaux, notamment des hérons cendrés et des aigrettes, mais aussi des cervidés, des sangliers, des écureuils… Et d’autres espèces protégées et classées d’intérêt communautaire de la faune aquatique ! 

Également, en plein cœur de ce beau Domaine, insectes et espèces aquatiques emblématiques vivent dans le ruisseau. 

Une rivière est un cours d’eau naturel de moyenne importance, constitué par de l’eau courante s’écoulant vers le point bas de la vallée. Les noms des cours d’eau varient en fonction de leur taille. Dans la vallée du Domaine Saint- Paul, on peut lire sur les cartes les noms de « ru », « ruisseau », ou encore « bief ».  

Les rivières sont en eau grâce aux apports par ruissellement superficiel venant des terrains environnants :  eaux de pluie, eaux usées une fois traitées dans les stations d’épuration, et nappes phréatiques. 

Les cours d’eau sont aussi composés de berges qui abritent une flore adaptée à cet environnement humide. Ces formations végétales qui se développent sur les bords des cours d’eau abritent elles aussi une partie de la biodiversité des rivières. 

Au Domaine de Saint-Paul, les améliorations et modifications qui ont été faites au cours des derniers siècles ont su malgré tout garder un paysage ouvert non forestier, avec une végétation caractéristique qui permet de bien identifier la rivière tout au long de son trajet. Le lit de la rivière a dû être modifié depuis ; cependant, les occupants successifs du Domaine ont su y préserver une faune et une flore diversifiée et importante. 

Le PNR effectue des comptages et suivis réguliers, afin de recenser les différentes espèces de la faune aquatique présentes dans les rivières de la vallée, s’assure du bon développement de celles-ci dans ce milieu préservé, et indique quelques recommandations de gestion de cet environnement.  

Le ruisseau du Montabé qui traverse le Domaine de Saint-Paul répond particulièrement bien aux conditions demandées pour accueillir un biotope spécifique : des eaux fraîches, oxygénées, peu polluées, et la présence de nombreuses cachettes dans les berges. A chaque passage, le Parc Naturel Régional remarque que la faune aquatique se maintient avec une belle diversité d’espèces ! 

Rappelons néanmoins que de nombreuses espèces de la faune terrestre et aquatique sont fortement menacées, et que leur chasse ou pêche sont strictement interdites…  

… A ne pas déranger, bien protégées dans le lit des ruisseaux ou des sous-bois ! 

*Photo du Cadastre Napoléonien de Saint-Rémy-Les-Chevreuse (ci-dessus)

Retour en images sur le déjeuner de fin d’année des locataires !

Fin décembre 2023, le Domaine de Saint-Paul a organisé le repas de fin d’année de tous les locataires présents sur le site. 

Pour le plus grand plaisir de tous, un menu d’exception a été concocté par notre Chef Jonathan STOCHMENT : 

Pour commencer, apéritif pétillant et petits fours salés ! 

En entrée : 

– Tartare de dorade à la mangue, citron vert, et coriandre ou  

– Foie gras de canard et son chutney d’oignons rouges 

En plat : 

 - Suprême de pintade et sa sauce aux morilles ou 
– Saumon et sa sauce champagne au caviar de hareng fumé, ou encore  
– Risotto crémeux à la truffe, pleurotes et chips de parmesan 

Accompagnements au choix :  

  • Poêlée de saison,  
  • Purée de topinambour,  
  • Riz thaï au thym 

Puis : l’incontournable assiette de fromages ! 

En dessert : 

  • Bûche de noël passion, coco, mangue ou 
  • Bûche de noël chocolat, caramel, praliné

 Et pour finir : café et thé… 

Pour cet événement particulier, l’équipe de restaurant de la ROTONDE est venue prêter main forte à celle du restaurant LE SEPT, pour que tout soit parfait ! 

Merci à eux d’avoir régalé nos papilles ! 

VŒUX 2024 !

Toute l’équipe du Domaine de Saint-Paul vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année, qui, nous l’espérons tous, sera porteuse de nouveaux projets, florissante et sereine…  

Puissent nos services vous apporter, cette année encore, la plus grande satisfaction ! 

 

 

Les fêtes approchent… MODIFICATION DE NOS SERVICES ! 

Comme pour de nombreuses d’entreprises à cette époque de l’année, notre activité sera quelque peu ralentie !  

Du 26 au 30 décembre inclus, le restaurant Le Sept et La Rotonde seront fermés. La liaison de bus dédiée entre la gare et le Domaine de Saint-Paul sera également suspendue.  

Le site restera, bien sûr, ouvert et accessible pour les entreprises installées sur place. 

Toujours à votre écoute, vos demandes commerciales pour vos séminaires, vos réceptions, vos mariages ainsi que vos projets immobiliers seront pris en compte même pendant cette période ! 

Reprise de tous les services dès le 2 janvier ! D’ici là, nous vous souhaitons de belles fêtes de fin d’année !