Un calendrier de l’Avent « zéro déchet »

TIC, TAC, TIC, TAC… Il ne reste que quelques semaines avant Noël ! Il est grand temps de se retrousser les manches pour fabriquer votre calendrier de l’avent !

L’avantage de le fabriquer soi-même, c’est aussi faire un geste pour la planète ! En effet, confectionner un calendrier de l’Avent « zéro déchet » permet de réduire ses déchets tout en conservant un support durable que vous pourrez ressortir chaque année.

On mise donc sur du papier kraft ou des chutes de tissus, on recycle ses rouleaux de papier toilette, ses vieilles enveloppes ou encore les sachets de fruits du primeur, qui pourront former les petits contenants qui serviront de case pour agrémenter votre calendrier de l’Avent suspendu.

Ensuite : chaque numéro devient unique, agrémenté de petites feuilles d’olivier, de romarin, de baies ou de branches de sapin selon nos envies ! Dans la forêt ou le jardin, vous trouverez tout plein de trésors qui vous aideront à le décorer.

Remplissez les sachets de petits cadeaux ou friandises selon votre goût…

Enfin, pour suspendre votre calendrier de l’Avent de manière élégante, servez-vous d’une vieille branche de bois et d’un peu de ficelle.

Une autre alternative « zéro déchet » tout aussi naturelle : optez pour le calendrier de l’Avent en forme de couronne de Noël : un simple fil de fer assez épais, trouvé dans votre garage pour former le cercle, accueillera branches de bouleau, feuillages de saison, quelques boules de noël, des pommes de pin, du houx … le tout orné d’un joli ruban trouvé dans votre boîte à couture ou celle de votre grand-mère !

N’oubliez pas, festif rime avec créatif… Alors à vos ciseaux !

Le Domaine de Saint-Paul… Toute une histoire !

A la Révolution, le Prieuré de Saint-Paul des Aulnaies est vendu en 1791 comme bien domanial à Antoine Beauvilliers, restaurateur du Palais Royal de Paris.

En 1804, M. Brousse acquiert 20 hectares de bois et de landes en deux pièces dites « Bois des Souches » et « Bois de Réserve » de l’Abbaye de Saint-Paul.

En 1822, la propriété tombe entre les mains de M. Aubernon, préfet de la Seine-et-Oise.

Il fut acquis par Honoré Ditte en 1826, en charge de la guerre d’Espagne, où il a perdu une partie de sa fortune. Il va la reconquérir en créant l’une des premières compagnies d’assurance : Le Phénix.

Homme de goût, il a fait un travail important. D’après Maurice-Pierre Boyé, dans son livre de 1930 « Chevreuse aux Belles Ombres », Saint-Paul est dépeint comme une « vallée mystérieuse cachée  entre Montabé et Saint-Rémy, parcourue par divers petits ruisseaux et ombragée par les arbres de l’île, construite par Marie-Antoinette« .

Honoré Ditte dessine alors les jardins, démolit la chapelle et transforme l’ancienne résidence monastique en un véritable château rempli de livres, de collections et de souvenirs de l’Empire. Des orangers ont été placés le long de l’allée !

De nombreux artistes ont fréquenté le Domaine de Saint-Paul…  

De 1826 jusqu’au début du 20ème siècle, le domaine fut la propriété des descendants directs ou indirects d’Honoré Ditte.

C’est dans ce précieux et charmant château, joyau privé de la Vallée de Chevreuse, que mourut en 1934, Madame Henri Janin, la dernière descendante. Après sa mort, les meubles de la famille sont vendus et le domaine de 72 hectares est laissé à l’abandon.

Dans la partie haute du domaine, au milieu du 20ème siècle, des carrières de grès approvisionnaient la capitale en pavés : ils étaient transportés par camions bennes puis par chemin de fer. Et les pierres meulières, qui se trouvaient à flanc de coteau, par funiculaire.

La Fédération Nationale du Bâtiment a finalement acquis le Domaine Saint-Paul en 1957, et l’a transformé en centre de recherche pour le BTP en 1959.

Ainsi ont commencé les formations des ingénieurs au Domaine de Saint-Paul, dans ses bâtiments historiques et provisoires.

Le début d’une nouvelle grande aventure…

Mariage en toute saison !

Maintenant, la saison des mariages, c’est toute l’année !

Que vous envisagiez un mariage champêtre au printemps, un mariage fleuri en plein été, le charme des couleurs de l’automne ou une ambiance plus cosy et feutrée en hiver, au Domaine de Saint-Paul, nous répondons et nous adaptons à vos demandes, vous conseillons, et vous proposons un cadre exceptionnel avec toutes les commodités sur place : parking privé, salle, restauration, hébergement et bien plus encore… Chacun sa saison préférée pour se dire OUI !

Teambuilding : fédérateur, ludique, original !

La rentrée est souvent l’occasion pour les managers d’organiser un teambuilding. Rien de mieux, selon eux, pour renforcer les liens au sein de l’équipe, après plusieurs semaines de séparation.… Apparu au début des années 80, il peut s’avérer un véritable levier efficace bien plus large : améliorer la communication, désamorcer les conflits, décupler la motivation et l’esprit d’appartenance à une entité !

La demande concernant ce type d’activité lors de séminaires est en constante croissance… c’est pourquoi le Domaine de Saint-Paul a souhaité élargir son offre teambuilding.

Grâce à ses divers prestataires, il est en mesure de vous proposer dès à présent de multiples activités selon vos objectifs :

  • Animations de soirées

  • Apprentissage de la danse traditionnelle Maori

  • Art et peinture

  • Borne photo karaoké

  • Coaching avec des musiciens professionnels

  • Construction de karts

  • Course d’orientation

  • Dégustation de vins

  • Escape game

  • Initiation Taï-Chi/Yoga/Qi Gong

  • Jeux de construction

  • Jeux de société géants

  • Jeux en bois

  • Magicien et mentaliste

  • Œuvre collective

  • Olympiades

  • Pilotage de drones

  • Programmation de robots

  • Quizz et défis

  • Randonnées à vélo électrique

  • Réalité augmentée

  • Réveil musculaire

  • Segway

Pour un accompagnement optimal et simplifié, une personne dédiée à l’organisation de vos teambuilding est présente au Domaine de Saint-Paul. Cette chargée « Teambuilding » vous aidera dans le choix des activités selon vos envies et thème lié à votre évènement. Votre choix fait, elle vous mettra en relation avec le partenaire choisi pour finaliser votre projet.

Vous l’aurez bien compris, les répercussions positives d’une session de teambuilding sont nombreuses, et le cadre dans lequel vont se retrouver vos salariés leur donnera donc une véritable bouffée d’oxygène dans la routine professionnelle !

 

PACHAMAMAÏ : UN NOUVEAU DENTIFRICE NATUREL ! DES PRODUITS SAINS POUR UNE VIE SAINE…

DSP / Bonjour Madame SANCHEZ (Fondatrice de Pachamamaï, gérante de Nahé cosmétiques) Présentez-vous ?

NAHE COSMETIQUES / En 2012, j’ai commencé à faire des savons comme cadeaux de naissance pour des bébés qui venaient de naître autour de moi. En 2013 j’ai décidé de créer une structure en tant qu’auto-entrepreneur, le temps d’imaginer la gamme, de voir si le projet pouvait être viable au niveau du marché…

En 2015, création d’une SCOP (Société COopérative et Participative) et lancement de la marque PACHAMAMAI qui signifie « ma Terre-mère », du nom de la déesse andine Pachamama.

En France, nous avons été les premiers à faire des cosmétiques solides artisanaux (shampoings, déodorants, dentifrices…). Nous avons développé une niche qui s’est transformée en véritable marché !

Cette aventure est assez insolite et drôle, car j’ai dû tout apprendre.

J’ai souhaité créer PACHAMAMAI pour démontrer l’adaptation de l’homme aux contraintes liées aux ressources environnementales, c’était le moyen de montrer et de faire passer un certain nombre de valeurs qui me sont fondamentales, dont celle de proposer des produits sains pour la santé et bons pour notre Terre !

DSP / Quelles sont vos réflexions environnementales ?

NAHE COSMETIQUES / J’ai toujours eu une réflexion sur les relations homme-environnement, c’était déjà le cœur de mon premier métier avant que je ne fasse de la cosmétique. Se poser la question de notre impact environnemental est venu tout naturellement mais ce n’était pas suffisant. Avec les scandales sur les produits toxiques présents dans les cosmétiques, les déchets générés avec le plastique jetable, il me fallait agir et questionner ce que nous faisons quand on prélève les ressources en amont, mais aussi en aval, sur le devenir du produit, son impact sur l’environnement. Egalement, la notion de commerce équitable à travers la collaboration avec les productrices, le soutien de projets autour de la biodiversité et la valorisation des savoirs et connaissances anciens des plantes traditionnelles sont fondamentaux.

Faire ma part face aux défis environnementaux passe par montrer que l’on peut communiquer et transmettre de nouvelles façons d’utiliser la cosmétique : partager une manière de faire, inciter à des changements de comportement et d’habitudes en ayant un impact positif sur son propre bien-être et sur son environnement.

D’emblée, un travail a été réalisé sur l’élimination du plastique, ce dernier pouvant transmettre des phtalates du produit vers le cosmétique, puis vers le consommateur.

Tous nos contenants sont en carton, verre ou métal, recyclables ou réutilisables.

DSP / Parlez-nous de ce nouveau produit ?

NAHE COSMETIQUES / Un tout nouveau produit vient compléter notre gamme de cosmétiques : un dentifrice zéro déchet innovant.

Il est présenté sous forme de flacon en verre recyclé avec 3 pastilles, que l’on va utiliser en dissolution.

Il faut remplir le flacon d’eau chaude du robinet, on ajoute les pastilles, on mélange. Au bout de 12 heures : la texture devient gel et est prête à l’emploi. Sur chaque flacon, il y a des graduations pour pouvoir doser en fonction de ses besoins.

Ce dentifrice est certifié Cosmos natural, Slow cosmétique et Cruelty free and vegan. Le flacon est bien sûr rechargeable et contribue réduire le nombre de tubes de dentifrice jetés chaque année en France soit environ 294 800 000 pièces… à l’échelle mondiale, c’est 3000 tonnes de plastique jetés. Notre dentifrice vient de remporter le prix du meilleur produit du concours européen ALVA d’invention pour le vrac.

A cette occasion, nous avons créé cette vidéo de présentation publiée sur LinKedIn :

https://www.linkedin.com/posts/ludvina-sanchez-93531075_planaeyte-innovation-dentifricebio-activity-6912340893182099456-IHvH?utm_source=linkedin_share&utm_medium=ios_app

DSP / Où pouvons-nous trouver vos produits cosmétiques ?

NAHE COSMETIQUES / Vous pouvez retrouver tous nos produits cosmétiques PACHAMAMAÏ dans plus de 900 boutiques en France : boutiques de vrac (zéro déchet), commerces Bio, certains coiffeurs et instituts de beauté.

Et aussi, directement sur notre site internet : www.pachamamai.com

Nos produits sont naturels et parfois bios, équitables, faits main, et sont fabriqués en France. Nos produits sont tout public à partir de 3 ans.

 

 

Rentrée rime avec nouveau né !

Eh oui, au Domaine de Saint-Paul il fait bon travailler, et il fait bon vivre !

Depuis quelques semaines, les moutons qui avaient élu domicile au Domaine dans la prairie pour créer notre chemin bucolique, nous ont fait l’honneur de donner naissance à un doux petit agneau.

Bienvenue à ce petit être…

Un évènement à organiser ?

L’organisation d’un événement professionnel peut parfois tourner au casse-tête.

Comment trouver le lieu de rassemblement pour les collaborateurs de votre entreprise, vos clients ou encore vos prospects ?

Au Domaine de Saint-Paul, toutes les conditions sont réunies pour que vos journées d’études ou résidentielles, conventions, colloques, séminaires, conférences, stages de formation, réunions, conseils d’administration, lancements de produit, team-building, congrès… soient une véritable réussite !

Le lieu idéal se trouve bien à Saint-Rémy-Lès-Chevreuse, avec son parc arboré de 70 hectares pour vos démonstrations et activités ludiques en pleine nature.

Un ensemble hôtelier de 89 chambres est à votre disposition avec parking gratuit. Nos 2 restaurants vous accueillent en service à table à La Rotonde et en libre-service au restaurant Le SEPT.

Notre équipe, naturellement à votre écoute, s’adapte à votre événement. D’ailleurs, notre chargée d’affaires vous guidera dans le choix des espaces, des options et des nombreuses activités de team-building que nous proposons !

Le Domaine propose des offres adaptées à vos besoins, à partir de 65 € HT en journée d’étude, ou à partir de 178 € HT en séminaire résidentiel.

Un évènement à organiser ? N’hésitez plus : seminaires@domainestpaul.fr

 

Stop aux chenilles processionnaires !

Les chenilles processionnaires, dont la présence s’est étendue depuis ces dernières années, viennent d’être classées comme nuisibles à la santé depuis le 25 avril 2022 par décret. Elles sont désormais présentes dans au moins 84 des 96 départements français.

Le Domaine de Saint-Paul n’a pas attendu ce décret pour agir, et fait appel depuis 4 ans déjà à une société locale : DGF – Destruction Guêpes & Frelons, spécialisée dans la destruction de nid de guêpes, frelons et traitement des chenilles processionnaires.

Fort heureusement, le traitement porte ses fruits, et l’infestation au Domaine de Saint-Paul est maintenant contenue, néanmoins sans avoir éradiqué ces espèces, afin de préserver l’écosystème dans lequel elles vivent.

Deux espèces de chenilles sont présentes en France : la chenille processionnaire du pin, présente dans les pins sous forme de cocons de décembre à avril, qui laisse à la toute fin du printemps la place à la chenille processionnaire du chêne, d’avril à août sur les ramifications de ces arbres. Elles sont toutes aussi urticantes et dangereuses pour les animaux et les hommes !

Monsieur THOMAS, Dirigeant de la société DGF et son équipe nous livrent cette interview :

DSP / En quoi consiste votre intervention au Domaine ?

DGF / Nous installons et entretenons les colliers pièges, vérifions s’ils ne sont pas endommagés, puis dans un second traitement avec le pistolet Longue Portée, nous projetons sur les tronc des pins infestés des billes de phéromones afin de créer une confusion sexuelle : les papillons mâles ne vont plus savoir localiser les papillons femelles grâce à ce procédé évitant ainsi les fécondations.

Nous intervenons 1 à 2 fois par an : en juin/juillet au moment de l’accouplement des chenilles devenues papillons, et l’hiver pour une vérification des pièges.

Aujourd’hui, les 2 traitements sont complémentaires et indispensables  : le piégeage permet de contenir l’infestation localement, les phéromones cassent quant à elles le cycle de reproduction.

DSP / Quels sont les résultats après quelques années ?

DGF / Depuis que nous réalisons ces traitements, la prolifération de chenilles processionnaires a nettement diminué. Les premières années nous avions coupé une bonne centaine de cocons nichés dans les arbres du Domaine de Saint-Paul. Aujourd’hui, quand nous intervenons chaque année, nous en coupons environ une vingtaine seulement.

Un traitement curatif et préventif (pulvérisation BTK) a été réalisé sur les chênes à proximité de la crèche située dans le site pour en éviter les nuisances immédiates.

DSP / Quelles sont vos recommandations ?

DGF/ L’idéal est de réaliser les 2 traitements hiver et été pour diminuer l’infestation de chenilles. Nous préconisons en complément la pose de nichoirs à mésanges que nous proposons aux particuliers et aux entreprises.

50% du temps lors du contrôle avant l’été, les nichoirs sont habités par les mésanges. Elles mangent jusque 500 chenilles par jour.

Les mésanges restent naturellement nos précieuses alliées !

  

CONTRE LES PUCERONS… NOS REPULSIFS NATURELS !

Cette année, la prolifération des pucerons sur nos arbustes fleuris est impressionnante. Nos jardiniers vous confient leurs méthodes naturelles pour les combattre !

En effet, ces insectes verts ou noirs détruisent nos plantes avant même qu’elles fleurissent car les pucerons se nourrissent de leur sève et causent des problèmes comme des feuilles déformées, enroulées, jaunes… et peuvent même favoriser le développement de Marsonia (maladie des taches noires causée par un champignon).

Ensuite, avant tout traitement naturel, retirez toutes les parties endommagées de vos plantes/arbustes, même les boutons de fleurs, car elles ne fleuriront pas :

Sur les rosiers : préparez une solution en mélangeant 5 cuillères de savon noir, 5 cuillères d’huile d’olive et 1 litre d’eau tiède. Mélangez bien, laissez refroidir, puis pulvérisez sur l’ensemble. Répétez cela pendant 5 jours consécutifs et de préférence le matin.

Pour un pesticide naturel : vous pouvez acheter de l’huile de margousier, appelée aussi huile de neem, qui empêche les pucerons de manger et de pondre des œufs. Veillez à bien le diluer selon les instructions pour éviter de tuer les pollinisateurs utiles aux alentours.

Créer un répulsif maison : écrasez une tête d’ail entière, faites la infuser dans 450 ml d’eau chaude pendant 24 heures. Filtrez l’ail avec une passoire et remplissez le liquide infusé dans un flacon pulvérisateur, ajoutez 1 cuillère à soupe de savon noir et secouez. Enfin pulvérisez autant de fois que nécessaire.

Toutefois, la manière la plus naturelle est de créer un écosystème sain dans votre jardin défavorable à la reproduction de parasites.

Pour cela, veillez à attirer leurs ennemis naturels : les oiseaux en installant mangeoires, abreuvoirs ou cabanes, un hôtel à insectes qui accueillera différentes espèces comme les bourdons, abeilles, coccinelles… eh oui, l’un des premiers pollinisateurs utiles qui peut vous aider à lutter contre, est la coccinelle, car elle se nourrit de pucerons !

Pour les attirer davantage, plantez de l’angélique, de la ciboulette, de la coriandre, des géraniums, des calendulas, de l’origan, de l’achillée millefeuille à proximité de vos rosiers.

De même, la compilation de plusieurs plantes est une méthode efficace pour se débarrasser de certains insectes nuisibles : plantez de la lavande ou encore des oignons près de vos fleurs.

Enfin, les quantités excessives d’engrais contenant de l’azote et les déficits d’eau favorisent les attaques de pucerons ; donc arrosez régulièrement vos plantes !

Mariage en vue !

Vous vous mariez… et vous n’avez pas encore trouvé le lieu idéal pour votre réception ?

Le Domaine de Saint-Paul et ses 70 hectares de verdure est ce lieu bucolique qui offre un cadre romantique pour passer des moments privilégiés et mémorables.

De plus, notre chef élabore une cuisine traditionnelle d’exception, et notre grand hôtel vous permettra de loger et rester sur place avec vos convives !

Une visite des lieux ? receptions-mariages@domainestpaul.fr